jeudi 15 octobre 2009

L'Académie française et le prix de Flore en cure d'amaigrissement, le prix Jean Giono à Brigitte Giraud

Deux jurys français, pas moins - ni des moindres -, fournissaient aujourd'hui un peu de matière aux scrutateurs du monde littéraire attentifs à la manière dont des livres (et, du même coup, des auteurs en même temps que des éditeurs) sont gommés au fur et à mesure des sélections. Les entonnoirs ne laissent pas passer tout le monde...

A l'Académie française, pour le Grand prix du roman, ils ne sont plus que trois prétendants au titre: Renaud Camus, Bruno de Cessole et Pierre Michon. Gwenaëlle Aubry, Isabelle Autissier, Elisabeth Barillé, Yannick Haenel, Hervé Le Tellier et Jean-Pierre Milovanoff ont été priés de faire leurs valises. Un sacré ménage!

Du coté du prix de Flore, il manque désormais Gwenaëlle Aubry (pas de chance aujourd'hui), Aurélia Aurita, François Beaune, Frédéric Shiffter et Sacha Sperling. Seuls Michka Assayas, Samuel Corto, Simon Liberati, Giulio Minghini et Jean-Marc Parisis sont encore en grâce.

Quant au prix Jean Giono, attribué aujourd'hui, il couronne Brigitte Giraud (Une année étrangère, Stock) avec son Prix du jury et, avec son Grand Prix, Dominique Fernandez avec Ramon (Grasset).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire